Villes vertes pour l’adaptation et la résilience: co-bénéfices pour la santé humaine, l’environnement et la société

Les villes méditerranéennes sont confrontées à des défis complexes et interconnectés liés aux conséquences du changement climatique, à la perte de biodiversité et à la dégradation des ressources naturelles.

Dans le même temps, la charge de morbidité urbaine se caractérise par des troubles chroniques et liés au mode de vie, ainsi que par les effets négatifs d’expositions nocives telles que la pollution de l’air, le bruit et la chaleur excessive, qui entraînent des maladies chroniques et des décès prématurés. Dans ce contexte, il est intéressant de constater que plusieurs des stratégies nécessaires pour s’adapter aux défis environnementaux peuvent également avoir des effets bénéfiques sur la santé humaine et accroître la résilience si elles sont bien mises en œuvre. Les villes doivent repenser leurs espaces verts et leur relation avec la nature et les gens, en adoptant le changement transformationnel nécessaire pour créer des environnements vivables et résilients. Malgré un nombre croissant de preuves que l’intégration des arbres et des forêts dans l’environnement urbain et l’augmentation de l’utilisation du bois comme matériau de construction présentent divers avantages, contribuant à l’adaptation au climat et à la résilience urbaine, ces connaissances ne sont pas suffisamment mises en œuvre dans les politiques et les pratiques, et des outils et des recommandations plus spécifiques sont nécessaires pour atteindre les objectifs de verdure urbaine. Cette session vise à motiver de nouvelles façons de penser les espaces verts urbains, en incorporant des preuves et des pratiques de la foresterie urbaine, de la santé publique, de l’écologie, de l’aménagement du paysage, de l’éducation, de l’urbanisme et de l’architecture, afin de soutenir davantage les politiques innovantes visant à stimuler la transformation urbaine dans la région méditerranéenne.

Mediterranean forest